Carnet culinaire à Copenhague :
Dresser la table avec Yam

Nous retrouvons le chef britannique, Kai Semple, alors qu'il dresse la table pour une soirée intime aux saveurs caribéennes avec des amis.

À l'approche de l’été, les habitants de Copenhague sont de plus en plus attirés par la culture gastronomique naturellement cool de la ville, où les traditionnelles nappes blanches et les menus fixes sont mis de côté au profit de tables éclectiques, de repas en plein air et de concepts de partage inventifs. Nous avons rencontré trois créateurs culinaires qui façonnent la scène gastronomique de la capitale danoise afin d'explorer les concepts, les tendances et les influences qui orientent la marée culturelle.

 

 

Kai Semple, chef né et élevé à Londres, est la force culinaire créative de Yam, un concept caribéen moderne. Tirant son nom du patois jamaïcain signifiant « manger », le concept est rapidement devenu culte à Copenhague après sa création en 2019.

Le principe de Yam est simple : des plats caribéens classiques, copieux et sans prétention, préparés avec une grande maîtrise technique et débordant de saveurs complexes et de personnalité. Au fond, Yam ne se limite pas à la gastronomie : le concept fait également appel à un sentiment d’appartenance à une communauté. En réunissant les gens, le concept est une invitation expressive à se rassembler et à partager un dîner commun, dans une atmosphère chaleureuse, intrinsèquement invitante et avec une bande-son vivante, gérée de manière experte par Kai.

Nous rejoignons Kai au Refugio, un collectif créatif situé dans le quartier d'Østerbro à Copenhague, tandis qu'il dresse la table pour un repas familial chaleureux avec notre série de vaisselle Flow en noir. De la musique R&B s'échappe de la cuisine tandis qu'il dispose un assortiment coloré de plats devant lui. L'air est chargé de l'arôme parfumé et épicé du poulet jerk jamaïcain, l'un des plats emblématiques de Kai. Le menu du jour se compose également d’un curry de pois chiches et d'okra, de riz et de pois, ainsi que d'une salade fraîche composée de concombre, de radis et d'herbes. Pour terminer le repas en beauté, Kai a préparé un dessert meringué garni de mangue et de fruit de la passion.

 

 

Célébrant des plats familiers des îles de la Jamaïque et de la Trinité, tout, du choix des aliments au style décontracté de la table, peut être imputé à l'héritage et à l'éducation de Kai. « Les souvenirs des dimanches passés chez ma grand-mère ont eu une influence évidente sur ma table. Chacun des plats à partager, aux couleurs et aux saveurs différentes, est le reflet de mon enfance et un moyen pour moi de me rapprocher de mon héritage caribéen », explique-t-il.

Selon Kai, le secret de l’élaboration d'une cuisine de qualité réside dans le sentiment de communauté. Il poursuit en expliquant : « Ma philosophie en matière d'alimentation est ancrée dans le désir de rassembler les gens. En tant que chef, j’associe toujours mes expériences culinaires à quelque chose que nous pouvons tous comprendre et partager, qu'il s'agisse d'un souvenir spécifique ou d'une époque.

Billledetext
Billledetext

Lorsqu'on lui demande quels sont ses conseils pour recevoir, Kai suggère de privilégier la simplicité. « Prévoyez de préparer des plats qui peuvent être partagés, qu'il s'agisse d'un plat à base de riz ou de quelque chose de moins formel comme des sandwichs. À part veiller à ce que la nourriture et les boissons coulent à flots tout au long de la nuit, votre objectif principal doit toujours être de réunir la famille et les amis », ajoute-t-il.

Pour un repas mémorable, il recommande d'intégrer de petits détails avec un fort impact. « De simples touches personnelles, comme les garnitures et le choix de la vaisselle, peuvent faire une grande différence, tant sur le plan visuel que gustatif. Tout, de la nappe aux couverts, a un impact sur l'expérience culinaire globale ».

Et, comme toujours avec la cuisine de Kai, le récit est essentiel pour organiser un dîner inoubliable. « Mes repas les plus mémorables ont toujours été ceux où le chef avait une histoire à raconter, à la fois sur le plat lui-même et sur le « pourquoi » de sa création », explique-t-il.

 

 

Curry de patate douce et de potiron à la noix de coco de Kai

Ingrédients :
  2 cuillères à soupe de curry en poudre
  1 cuillère à café de baies de Jamaïque
  2 branches de thym
  1 tige de coriandre
  1 piment rouge (entier)
  1 oignon, émincé
  3 gousses d'ail
  1 bâton de gingembre
  1 patate douce
  1 citrouille
  1 boîte de lait de coco

Instructions :
1.  Dans une poêle, faire revenir la poudre de curry et les baies de Jamaïque dans l'huile jusqu'à ce qu'elles soient odorantes, puis ajouter l'oignon émincé, le piment, les tiges de coriandre, le gingembre et l'ail. Laisser refroidir pendant 5 minutes jusqu'à ce que tout soit tendre.
2.  En attendant que cela refroidisse, verser un filet d’huile sur le plat et faire cuire la patate douce et le potiron à 180 degrés pendant 20 minutes jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.
3.  Ajouter la noix de coco au mélange de curry et laisser cuire jusqu'à obtenir une consistance semblable à celle d'une sauce.
4.  Ajouter les légumes rôtis et les cuire pendant 5 minutes supplémentaires.
5.  Servir avec du riz cuit à la vapeur et garnir de coriandre.

Kai a stylisé la table en utilisant notre série de vaisselle Flow en noir. Avec son expression charmante parfaitement « imparfaite » et sa glaçure unique, Flow est idéale pour accompagner les repas de tous les jours et les occasions spéciales. Associez-la à des pièces de la même couleur ou à d'autres coloris de Flow pour un look assorti.

Découvrez la série Flow ici.


Avez-vous eu l’occasion d’explorer nos autres « Carnet culinaire à Copenhague » ?